Publié le 15 Juillet 2014

La maison Ladurée s'est associée avec la marque de figurines kawaii Sonny Angel qui fête son dixième anniversaire (déjà !) avec une collection en édition limitée intitulée Pâtisseries.
La série de figurines Sonny Angel Pâtisseries - photo Colette

La série de figurines Sonny Angel Pâtisseries - photo Colette

Photo Colette

Photo Colette

Les figurines sont vendues actuellement en exclusivité chez Colette et sur l'eshop de Colette. Elles devraient ensuite être commercialisées début septembre en France. Des macarons Ladurée devraient également être vendus dans des boîtes collector Sonny Angel.
La collection Pâtisserie est composée de 12 figurines : 6 macarons et 6 pâtisseries. Elles sont toutes absolument craquantes. La gourmande que je suis préfère les modèles Saint Honoré rose framboise et religieuse cassis violette.
Sonny Angel x Ladurée

Voir les commentaires

Publié le 19 Juin 2014

Lors de ma dernière escapade parisienne, Mister Musme a jeté son dévolu sur le très bel hôtel Le Burgundy, situé à 50 m de la rue Saint Honoré et a choisi de réserver par l'intermédiaire du site Grandluxuryhotels.

 

Nous n'avions jamais réservé par le  site Grand Luxury Hotels. Mais son choix d'hôtels de rêve, le design du site et les offres intéressantes nous ont vraiment plu. J'aime particulièrement les vidéos permettant de découvrir la magie de tous ces hôtels splendides. En choisissant l'hôtel Le Burgundy, nous avons pu bénéficier du petit-déjeuner offert, de 2 coupes de champagne et d'un surclassement selon les disponibilités des chambres.  La réservation de la chambre était annulable jusqu'au jour d'arrivée, aucun prépaiement n'était requis ce qui est assez rare. Je déteste réserver en prépaiement. Je ne suis pas joueuse. Ou je suis peut-être trop pessimiste.

 

J'étais assez sceptique pour les coupes de champagne. Je m'imaginais assez mal quémander mes deux coupes de champagne dans cet hôtel 5 étoiles. Le bon nous a été remis dès notre arrivée à l'hôtel, sans rien réclamer. Nous avons effectivement bénéficié d'un surclassement mais l'hôtel a eu l'élégance de ne pas nous le faire remarquer. Nous l'avons appris à notre retour, par un mail de Grand Luxury Hotels nous informant que nous avions bénéficié d'une chambre Deluxe.

 

Le séjour a l'hôtel Le Burgundy a été parfait. Nous avons profité intensément de la piscine du SPA avec sa douche massante et son jacuzzi. Le restaurant Le Baudelaire était excellent. Nous y sommes allés par paresse. Nous avons été conquis par notre repas. J'ai été subjuguée par les légumes. Et le dessert m'a totalement conquise. Je prends très rarement des tartes mais je n'ai pas regretté mon choix. Après vérification, le restaurant était étoilé.

 

Nous avons fini notre séjour par un tea time pantagruélique...

 

 

Réserver avec Grandluxuryhotels
Réserver avec Grandluxuryhotels
Réserver avec Grandluxuryhotels
Réserver avec Grandluxuryhotels

Voir les commentaires

Publié le 28 Mai 2014

J'ai reçu récemment une BB Cream So'Bio étic Mon lait d'Ânesse pour me remercier de faire partie d'un panel de testeurs Léa Nature, So'Bio étic étant une marque du groupe Léa Nature. J'avoue avoir contemplé d'un air sceptique le tube de crème en déballant mon paquet surprise, étant très exigeante pour les fonds de teint.

 

J'ai voulu néanmoins essayé cette BB Cream reçue dans la teinte 02 (beige soyeux). So'Bio étic est une marque de cosmétiques certifiée bio et j'étais curieuse de voir le rendu de ce fond de teint.  J'ai été très agréablement étonnée. La BB Cream au lait d'ânesse me donne un teint lumineux, très naturel, sans l'aspect masque de certains fonds de teint. Les imperfections sont néanmoins estompées. Par contre, la BB Cream a une couvrance légère qui ne suffirait pas à dissimuler un bouton. Le résultat me plait beaucoup. Je la préfère à mon fond de teint de 60 €...

 

La BB Cream Mon Lait d'Ânesse revendique 5 actions pour retrouver une peau parfaite :

- hydrate, adoucit et apaise

- lisse le grain de la peau

- illumine

- unifie le teint

- SPF 10 (j'aurais préféré plus)

 

Personnellement, j'applique la BB cream après ma crème hydratante. Je ne peux me passer d'une crème hydratante le matin. Mais je suis maniaque pour ma peau.

 

Ce produit m'a été généreusement offert en remerciement de bons et loyaux services. Il est vendu en grandes surfaces ainsi que sur l'e-shop de la marque au prix approximatif de 13 €. Pour le petit prix, je suis bluffée par les résultats !

 

 

20 sur 20 pour la BB Cream SO'BIO étic
20 sur 20 pour la BB Cream SO'BIO étic

Voir les commentaires

Publié le 19 Mai 2014

Cette semaine, avec le printemps et les beaux jours censés être revenus, les activités foisonnent.

 

J'ai visité la jolie exposition De l'Art sacré au contemporain qui, a priori, ne m'attirait pas, à cause du nom. J'ai beaucoup aimé les sculptures en fer de Jacques Delarche. Mes parents y sont allés aussi et mon père a offert à ma mère Petit mammouth en colère qui trône fièrement sur leur buffet de salle à manger. Elle a craqué devant ce petit mammouth rondouillard.

 

J'ai fait ma première brocante en extérieur de la saison. Je ne pensais pas qu'elle serait aussi importante. J'ai juste acheté un livre de cuisine : Les Produits cultes - 80 recettes salées et sucrées. Je pensais revenir avec plus de trouvailles. Je suis un peu déçue. Mais je pense que je ne sais pas bien fouiller. Une jeune femme, plus douée que moi, a fait une magnifique acquisition. Elle a découvert sur un banc un sac à main Chanel rose à 25 €, avec écrit Chanel en grosses lettres de skaï sur le devant. Le logo s'affichait également en énorme. Le modèle était d'une laideur absolue. Elle a demandé si elle pouvait avoir un certificat d'authenticité. La vendeuse n'a malheureusement pas pu le fournir...

 

J'ai redécouvert Priceminister que j'avais oublié depuis plusieurs années. Depuis que j'ai commandé Radin chic de François Simon, je suis envahie de mails très ciblés qui me donnent envie de faire de nouveaux achats. Même avec les frais de port devenus élevés, il reste de belles affaires à faire. Et je suis ravie de mon livre, qui a rejoint ma PAL.

 

J'ai terminé la lecture du roman Le déclin de l'empire Whiting de Richard Russo. J'ai découvert cet écrivain américain grâce au Grand Prix des lectrices de Elle. J'avais énormément apprécié son livre Ailleurs qui parlait de sa mère et de la transmission. J'ai envie maintenant de lire tous ces livres. Le déclin de l'empire Whiting ne m'a absolument pas déçu. Je vais maintenant faire une pause pour ne pas me lasser. Dans un style totalement différent, j'ai entamé la lecture de La Petite fille communiste qui ne souriait jamais de Lola Lafon.

Les jolies choses #1
Les jolies choses #1Les jolies choses #1Les jolies choses #1
Petit mammouth en colère de Jacques Delarche

Petit mammouth en colère de Jacques Delarche

Les jolies choses #1
Les jolies choses #1

Voir les commentaires

Rédigé par Musme

Publié le 28 Avril 2014

 

Cet après-midi, j'ai déniché de jolis articles de papeterie fantaisie d'une marque japonaise, Mark's Tokyo Edge, inspirés de la tendance "Cool Japan". Le bonheur ! En plus, les prix étaient vraiment très bas. 

 

Je me suis difficilement retenue de tout acheter mais j'ai agrandi ma collection de carnets et cahiers. J'ai des carnets partout : trois dans mon sac à main, quatre dans mon sac pour travailler et partout dans mon appartement. Je prends des notes tout le temps. C'est une manie.

 

J'ai évidemment choisi le carnet et cahier avec une couverture très japonisante.  J'ai découvert sur leur site que la collection Hello Kitty x Ladurée, c'était eux. Malheureusement, pas d'articles Hello Kitty x Ladurée dans les bacs. Même si j'ai largement passé l'âge, j'aurais craqué.

 

J'ai acheté d'autres articles. L'album-photo avec sa phrase"Un livre avec des souvenirs chers : les souvenirs reviennent en ouvrant ce livre" me plaisait énormément. Je n'ai presque pas de photos mais j'ai classé dedans les tickets de concert et spectacles. Et les souvenirs sont revenus, avec un peu de nostalgie. Je n'avais pas ouvert ma boîte à souvenirs depuis longtemps.

 

Je ne sais pas si l'organiseur de voyage rose flashy sera bien utile. Mais il coûtait 50 centimes et sur le coup, il m'a semblé totalement indispensable. Il parait que les pochettes de protection pour passeport sont très difficiles à trouver... Il me permettra de ranger mes billets de trains  dans mon sac à main. 

 

Et je n'ai pas pu non plu résister à un l'achat du carnet de tous les jours. Chaque page peut être datée. La petite trousse beige Essentiel trouvera également une utilisation future. J'aimais bien son design épuré.

 

J'ai trouvé également une adorable petite boîte pour ranger les boutons Caroline Lisfranc. 

Shopping kawaï : coup de coeur pour la papeterie Mark's Tokyo Edge
Shopping kawaï : coup de coeur pour la papeterie Mark's Tokyo Edge
Shopping kawaï : coup de coeur pour la papeterie Mark's Tokyo Edge
Shopping kawaï : coup de coeur pour la papeterie Mark's Tokyo Edge
Shopping kawaï : coup de coeur pour la papeterie Mark's Tokyo Edge
Shopping kawaï : coup de coeur pour la papeterie Mark's Tokyo Edge
Shopping kawaï : coup de coeur pour la papeterie Mark's Tokyo Edge

Voir les commentaires

Publié le 22 Avril 2014

J'ai regardé sur France 5 un documentaire sur les gels douche : "Gel douche peaux sensibles s'abstenir". Je me doutais que le gel douche serait vivement critiqué. Je savais que les compositions n'étaient pas vraiment clean. Mais je ne pensais pas que les marques pouvaient être aussi cyniques... J'ai encore certaines naïvetés de consommatrices crédules et victimes du marketing.

 

Certes, les parabens ont été enlevés des compositions, un gel douche avec des parabens se vendant maintenant plus difficilement. Les flacons affichent d'ailleurs des 0% parabens en évidence. Mais les parabens ont été remplacés par un conservateur encore plus allergisant, retiré spontanément du marché par les fabricants il y a une vingtaine d'années, le methylisothiazolinone (MIT en version courte).  La consommatrice ne veut pas de paraben, le paraben est trop méchant, le reste elle s'en moque. Le fabricant s'adapte.

 

Et la consommatrice veut que son gel douche mousse. S'il ne mousse pas, elle est mal lavée. Le  sodium sulfate laureth permet au gel douche d'avoir une belle mousse. Le SLS décape. Le gel douche est plus un détergent qu'un produit pour se laver.  L'industriel le sait mais il doit vendre son gel douche. Il doit se plier à la volonté de la consommatrice.

 

Le reportage montrait  ensuite Melvita comme modèle de gel douche bio à utiliser. Le prix est plus élevé mais les produits allergisants chimiques sont absents. Par contre, la marque Lush était vivement critiquée. Je plains la pauvre commerciale qui n'a absolument pas été convaincante.

 

J'ai appris que la mention hypoallergénique ne signifiait rien. Je pensais qu'une marque ne pouvait pas afficher un tel argument sans résultat à l'appui, qu'il fallait une autorisatin officielle. Mais des gels douche présentant comme arguments à la vente le terme hypoallergénique avaient comme composition le SLS et le methylisothiazolinone... J'ai regardé dans mes placards. Ma lessive pour peau sensible contient du methylisothiazolinone. Par contre, elle est d'une jolie couleur blanche toute douce. Je l'ai payée plus chère qu'une simple lessive et sa composition est allergisante...

 

Le reportage concluait en ventant les mérites du savon de Marseille, largement copié car l'appellation n'est pas protégée. 95% seraient des faux. Il faut également se méfier et regarder la listre des ingrédients. Moins il y en a, mieux c'est !  Le  véritable savon de Marseille n'est pas coloré en rose ou en jaune, pas parfumé. Il ne reste que deux savonneries en France : le Sérail et le Fer à Cheval. Le savon serait également aussi plus sain. Il coûte deux fois moins cher et dure deux fois plus longtemps. Mais je trouve qu'il est effectivement moins agréable à utiliser qu'un gel douche qui mousse... Vais-je réussir à changer mes habitudes  ou rester une consommatrice qui préfère fermer les yeux ?

Gel douche vs savon
Gel douche vs savon

Voir les commentaires

Publié le 14 Avril 2014

Lors de mon passage à Paris, j'ai enfin pu découvrir le restaurant Le 68 qui a ouvert fin 2013, au sous-sol de la boutique Guerlain, au 68, avenue des Champs-Elysées. L'adresse est plutôt confidentielle pour un restaurant sur les Champs-Elysées, le concept d'un restaurant dans une parfumerie étant assez insolite et très féminin . Il faut d'ailleurs traverser la somptueuse parfumerie pour accéder à l'escalier monumental menant au restaurant. Difficile de découvrir ce restaurant par hasard !

 

La carte du restaurant Le 68 a été élaborée par le chef étoilé Guy Martin (le Grand Véfour, c'est lui). Les plats  sont associés avec des fragrances de parfum Guerlain ! Personnellement, j'ai choisi le foie gras à la vanille de Madagascar en feuilleté et un magnifique dessert rose, la Parisienne, à la rose et aux marrons. La rose qui parfumait la chantilly était d'ailleurs très présente et assez surprenante. J'ai beaucoup aimé. Ce dessert s'est révélé assez difficile à déguster avec élégance et discrétion. La coque de chocolat, très dure, dissimulée sous la chantilly rose, s'est avérée particulièrement délicate à briser. J'ai habilement réussi, contrairement à ma voisine de table, fort bruyante (soupir)...

 

Je trouve que les prix du restaurant sont raisonnables, surtout vu l'adresse prestigieuse et le nom du chef Guy Martin. Le restaurant est élégant, reposant et bien loin de l'effervescence des Champs-Elysées. J'ai bien aimé  son ambiance très feutrée, les concersations entre petite-fille et grand-mère, les questions sur les parfums posées aux serveuses. La salle se situant en sous-sol, l'éclairage naturel est totalement absent. Mais de fausses fenêtres en verre blanc avec des monuments de Paris en filigrane font oublier le manque de lumière. Le service est impeccable, efficace et poli. 

 

Le restaurant fait également salon de thé l'après-midi. Un comptoir de pâtisseries à l'entrée  propose de magnifiques desserts. J'ai particulièrement remarqué le gâteau au chocolat "La Petite Robe Noire" que je réserve pour une prochaine dégustation. Car je sais que je retournerai au 68, avenue des Champs-Elysées. 

Déjeuner chez Guerlain : restaurant Le 68 de Guy Martin
Déjeuner chez Guerlain : restaurant Le 68 de Guy Martin
Déjeuner chez Guerlain : restaurant Le 68 de Guy Martin
La fausse fenêtre en face de moi avec la silhouette de la Tour Eiffel

La fausse fenêtre en face de moi avec la silhouette de la Tour Eiffel

Voir les commentaires

Publié le 7 Avril 2014

En novembre 2013, j'ai participé à un concours très original sur Twitter organisé par les hôtels Hyatt. Il s'agissait d'écrire en 140 caractères maximum un rêve à réaliser dans un hôtel Hyatt. Et j'ai gagné un séjour à l'hôtel Hyatt Regency Paris Charles de Gaulle !!!

 

Comme son nom l'indique, l'hôtel Hyatt Regency Paris Charles de Gaulle est situé près de l'aéroport Roissy CDG. Une navette emmène gratuitement les clients de l'aéroport à l'hôtel. L'hôtel est immense (375 chambres et 13 suites) et, ce qui m'a surpris vu son emplacement, beau. Le lobby avec son bassin et ses bambous, malgré ses dimensions imposantes, crée une ambiance reposante. J'ai beaucoup aimé l'architecture de ce lobby s'ouvrant sur un atrium en verre de 21 m de hauteur. 

 

J'avoue que j'étais assez mal à l'aise en arrivant à la réception de l'hôtel, avec mon mail de gagnant, au cas où. Je me sentais un peu parasite. Mais j'ai été extrêmement bien accueillie et immédiatement prise en charge. J'ai pu bénéficier tout de suite de ma chambre, grande et très lumineuse, où je me suis rafraichie avant de déjeuner.

 

Nous avions décidé de déjeuner dans l'hôtel, par manque de temps, mais également car le restaurant Apollo et le bar Cosmos étaient très tentants. Nous n'avons pas regretté notre choix. J'avais opté pour une salade César au poulet et un éclair au caramel qui s'est révélé être une véritable tuerie, photo à l'appui. Quelle ne fut notre surprise, au moment de régler l'addition, de voir le serveur revenir en nous annonçant que le déjeuner  était offert.

 

L'après-midi, nous sommes partis vaquer à nos occupations. Comme nous étions un peu juste au niveau timing, nous avons pu bénéficier d'un chauffeur pour nous déposer à la gare de RER afin de ne pas attendre la navette. Je devais être au Salon du livre à 15 h 30, je suis arrivée à 15 h 15. Quelle organisation !

 

Le soir, nous sommes revenues vers les 20 heures, légèrement k.o. Un diner avec accords mets et vins au restaurant Apollo nous était offert. Le repas était divin. Et le dessert toujours aussi bon. J'avais choisi un Mont Blanc, mais un Mont Blanc revisité qui restera aussi un excellent souvenir. Le sorbet au marron était très intense.

 

Le diner terminé, nous sommes remontées dans notre chambre pour nous changer. Dress code : maillot de bain et peignoir. La piscine couverte de l'hôtel nous était réservée  pour une soirée ! C'était la surprise. De la musique jazzy jouait dans la piscine et deux bouteilles de champagne rosé avec des flutes étaient installées au bord du jacuzzi. Le rêve ! J'ai usé et abusé du jacuzzi, nagé quelques longueurs dans le bassin. L'ambiance était un peu suréaliste, cette piscine où nous n'étions que deux. Très Fitzgerald en d'autres mots.

 

Vers minuit, nous sommes remontées nous coucher. La nuit fut excellente. L'hôtel est extrêmement bien insonorisé. Je n'ai entendu ni les avions, ni le bruit de l'autoroute. Impressionnant ! Le lendemain matin, nous sommes parties après un petit-déjeuner copieux (avec des gaufres liégoises délicieuses).

 

 

Hyatt a Dream : mon séjour à l'hôtel Hyatt Regency Paris Charles de Gaulle
L'atrium en verre de 21 m de hauteur

L'atrium en verre de 21 m de hauteur

Hyatt a Dream : mon séjour à l'hôtel Hyatt Regency Paris Charles de Gaulle
Hyatt a Dream : mon séjour à l'hôtel Hyatt Regency Paris Charles de Gaulle
Hyatt a Dream : mon séjour à l'hôtel Hyatt Regency Paris Charles de Gaulle
Le restaurant Apollo

Le restaurant Apollo

Le fameux éclair au caramel

Le fameux éclair au caramel

Hyatt a Dream : mon séjour à l'hôtel Hyatt Regency Paris Charles de Gaulle
Hyatt a Dream : mon séjour à l'hôtel Hyatt Regency Paris Charles de Gaulle
Hyatt a Dream : mon séjour à l'hôtel Hyatt Regency Paris Charles de Gaulle

Voir les commentaires

Publié le 16 Mars 2014

Le hasard m'a fait fait découvrir la marque Laboratoires Filorga. J'ai reçu une crème de jour à tester par le site Aufeminin.com. Peu de temps après, je gagnais le soin de nuit sur le site Facebook de la marque Filorga ! La crème Time-Filler et le baume anti-fatique nuit Sleep-Recover ont ainsi rejoint mes étagères bien garnies de salle de bain.

 

J'ultilise ces deux soins depuis plusieurs mois. Et je suis bluffée !!! Je trouve une réelle action à ces deux crèmes. Normalement, je constate juste un effet hydratant aux crèmes que j'achète, rien de plus. Cela me suffit. Mais là, l'effet anti-rides est indéniable. Quant à l'hydratation, elle est parfaite.

 

La crème Time-Filler, crème absolue correction rides, est devenue ma crème de jour indispensable. Je l'applique avec plaisir tous les matins. Contrairement aux autres crèmes anti-rides, elle ne m'a pas provoqué de petits boutons. Jusqu'à maintenant, j'étais obligée de stopper l'utilisation de ce genre de soins car ma peau ne supportait plus au bout de plusieurs semaines, devenait toute grasse avec de petits boutons. Celle-ci est parfaite. Elle possèderait un actif astringent qui "réduit la taille des pores tout en limitant l'apparition d'imperfections".  

 

Le soir, moins régulièrement j'avoue, j'applique Sleep-Recover, le baume anti-fatigue nuit. Le lendemain, mes traits sont toujours plus reposés, comme si j'avais dormi plus de 10 heures, ce qui m'arrive très rarement maintenant. Selon la marque, le "V de la fatigue s'inverse". Ce qui est tout à fait vrai. Je trouve l'expression le "V de la fatigue" très réussie, plus poétique que sillons nasogéniens.

 

Les produits Laboratoires Filorga sont très nombreux. Je pense les acheter au fur et à mesure de mes besoins. Pour une fois, ils sont distribués dans la parapharmacie de ma petite ville.

 

 

Mon rituel de soins Filorga

Voir les commentaires

Rédigé par Musme

Publié le 11 Mars 2014

"L'odeur d'une femme aspergeant son corps propre d'eau pure est sûrement le plus beau parfum du monde" Issey Miyake

 

Sur mes étagères à parfums, deux petits nouveaux sont arrivés (merci BPI ), l'Eau d'Issey Lotus et l'Eau d'Issey Yuzu pour homme d'Issey Miyake.

 

Ces deux parfums, éditions éphémères sorties fin janvier, célèbrent le printemps. Mais comme tout parfum Issey Miyake, ils le célèbrent avec élégance, poésie et raffinement. La campagne publicitaire ne montre pas d'égérie, ni starlette ou méga-star photoshoppée à outrance sensée me faire rêver. Et j'aime cette sobriété.

 

L'Eau d'Issey Lotus m'accompagne maintenant quotidiennement. Elle est devenue mon rituel parfumé du matin, le parfum qui partage ma journée. Comme son nom le laisse supposer, l'Eau d'Issey Lotus est une eau printanière, très florale mais également aquatique. Elle a des notes de jacinthe, de jasmin, de sambac et de musc blanc. Ce parfum est léger, idéal pour les beaux jours. Je crains les parfums entêtants lorsque le beau temps revient. Cette légèreté m'enchante.

 

L'Eau d'Issey Lotus est un parfum poétique. Il se laisse deviner, ne s'impose pas. Il donne  libre court à l'imagination. Pas de cerises juteuses, de réglisse ou autres friandises sucrées. Cet aspect épuré m'évoque les jardins japonais, tellement beaux et reposant, emplis de sérénité.

 

Le flacon, vert tendre pour évoquer le printemps, reprend le design du parfum culte l'Eau d'Issey. D'une apparence très simple, le design est en fait extrêmement recherché. J'avais peur que sa haute taille ne le rende instable. Il est en fait très pratique à utiliser. Et j'aime beaucoup cette sobriété du flacon.

 

Mon homme, quant à lui, se parfume maintenant avec l'Eau d'Issey Yuzu. Lui qui n'avait qu'un parfum a découvert avec plaisir le charme d'une eau florale, moins entêtante que son eau de toilette. J'avoue que son odorat est particulièrement délicat. Il ne supporte pas beaucoup de parfums, y compris les miens. Il déteste toutes les lessives abondamment parfumées, les déodorisants d'intérieur, les petites eaux de toilette trop sucrées. Et là, il aime !!! Il aime même beaucoup. 

 

 

Mon parfum de printemps : L'Eau d'Issey Lotus d'Issey Miyake
 Un peu de zenitude

Un peu de zenitude

Mon parfum de printemps : L'Eau d'Issey Lotus d'Issey Miyake
Mon parfum de printemps : L'Eau d'Issey Lotus d'Issey Miyake
Mon parfum de printemps : L'Eau d'Issey Lotus d'Issey Miyake

Voir les commentaires