Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cette semaine, entre les livres, la télévision, les séries et les jeux vidéo, je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer.

 

Sur France 5, j'ai regardé deux documentaires très intéressants quoique naviguant dans des univers totalement différents :

 

Sonia Rykiel, l'intranquille

En 1968, à 38 ans, la petite fille du XVIe arrondissement qui ne savait pas s'habiller, comme elle le dit elle-même, crée sa marque : Sonia Rykiel. Plus de quarante ans après, la dame en noir est considérée comme la créatrice indémodable de Saint-Germain-des-Prés. Ecrivain à ses heures, elle aime les mots autant que les strass et les couleurs. En quelques décennies, elle a su créer un style et des vêtements indémodables. Ainsi, son pull moulant qui a marqué les années 70 continue de connaître un grand succès. La créatrice aime les bijoux, les diamants, comme accessoires esthétiques qui habillent la personne.

 

Jeux vidéo, documentaires et séries : les petits plaisirs de la semaine

Je connaissais un peu la créatrice de mode. Qui ne connait pas Sonia Rykiel ? J'ai découvert une femme fascinante, adorant la lecture et avec un sacré caractère (trop ?).

 

J'ignorais qu'elle avait écrit plusieurs romans dont un livre avec Régine Deforges, son amie. La liste de ses ouvrages est assez importante : Et je la voudrais nue (1979), L'Envers à l'endroit (2005), Les Lèvres rouges (1996), le Dictionnaire déglingué (2011).

 

J'ai très envie maintenant de lire le dernier livre de sa fille, Nathalie, intitulé 4 décembre. J'aime beaucoup son livre sur L'Elégance qui est toujours au pied de mon lit.

 

Jeux vidéo, documentaires et séries : les petits plaisirs de la semaine

 

 

Comparer, négocier, "couponner" : comment payer moins cher ?

 

Le deuxième documentaire est très éloigné du premier. Il traite de l'univers des bons plans, des couponnistes ou anciens radins.

Minés par la crise, des millions de Français se lancent chaque jour dans une quête effrénée de la bonne affaire. Dans l'espoir d'améliorer un pouvoir d'achat en berne, ils évaluent les prix, négocient et compilent les bons de réduction. Internet a fait sauter les derniers tabous. Des sites spécialisés permettent de se renseigner sur les prix, de comparer les offres des enseignes en quelques clics. La pratique, autrefois réservée aux radins, touche désormais le grand public : 40% des consommateurs français déclarent discuter les prix régulièrement. Mais le chemin de la ristourne est souvent semé d'embûches et d'arnaques en tous genres.

 

Je n'ai pas appris de révélations fracassantes. Je me suis juste rendue compte que j'étais le pigeon idéal dans le commerce traditionnel, la fille qui ne négocie jamais les prix. Je ne pensais pas qu'il était possible d'obtenir de telles ristournes et que la négociation était déjà dans le prix de base. J'ai toujours payé comptant et sans remise... Je n'ose pas également utiliser des coupons de réduction pour ne pas passer pour radine auprès de la caissière. Mais en constatant les économies que les familles organisées arrivent à obtenir, je pense qu'il existe de réelles opportunités à condition de ne pas sombrer dans la surconsommation.

 

 

 
 
 
Jeux vidéo, documentaires et séries : les petits plaisirs de la semaine

 

Les Revenants chapitre 2

J'ai commencé le chapitre 2 des Revenants. Trop de temps s'étant écoulé entre les deux saisons, j'ai perdu le fil de l'intrigue. Je n'ai pas eu envie de revoir la saison 1 pour raviver mes souvenirs, surtout par manque de temps. Les personnages ont vieilli de plusieurs années (3 ans entre les 2 chapitres !) alors qu'il ne s'est passé que 6 mois dans l'histoire. Les enfants et adolescents, ont beaucoup changé physiquement. Aussi pour l'instant, mes sentiments sont très mitigés. Mais pourquoi avoir attendu autant de temps pour produire une suite ? Pour une fois qu'une série française me plaisait.

Jeux vidéo, documentaires et séries : les petits plaisirs de la semaine

 

Pour ma PS3

 

Je me suis offert deux jeux vidéo pour ma bonne vieille PS3 (la PS4 commence à me tenter fortement) : le cinquième et dernier épisode de Life is strange et, dans un genre totalement différent,  Minecraft.

 

Lui a terminé Life is strange samedi soir (ou plutôt dans la nuit). Je l'ai entendu râler bruyamment ce qui m'inquiète un peu, mes qualités de joueuse étant bien inférieures et ma patience également. J'adore ce jeu qui permet de remonter le temps. La bande son est magnifique.  L'histoire est captivante, digne d'un roman fantastique.

 

 

Jeux vidéo, documentaires et séries : les petits plaisirs de la semaine

 

Pour Minecraft, je n'ai pas encore commencé le jeu. J'ai testé la démo. Pour être plus honnête, j'ai tenté le didacticiel que j'ai l'intention de recommencer plusieurs fois jusqu'à ce que je le maîtrise totalement...  Je vais façonner un univers sorti tout droit de mon imagination. Quand je lui parle de mes projets pharaoniques, il me suggère de commencer par la maison des petits cochons. Qu'en déduire ? Je vais relire l'histoire. Il paraît que toutes les nuits des zombies vont tenter de détruire mes constructions et me tuer...

Jeux vidéo, documentaires et séries : les petits plaisirs de la semaine
L'hôtel Fairmont construit sur la mer, mon inspiration architecturale

L'hôtel Fairmont construit sur la mer, mon inspiration architecturale

 

Le film que j'attends

 

J'attends avec impatience le film Brooklyn de John Crowley d'après le roman de Colm Toibin. L'histoire parle d'une jeune Irlandaise immigrée aux Etats-Unis dans les années 50 et confrontée à des choix entre ses deux pays.

Tag(s) : #Un peu de ma vie

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :