Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Cannes_leport.jpg

 

Certes, j'étais prévenue. Cannes, au mois d'août, est surpeuplée. Les touristes affluent. Je pensais naïvement qu'en partant vers le 15, une énorme vague de départ aurait déjà eu lieu. J'étais sûre également que les personnes qui m'avaient mise en garde avaient exagéré et boudaient la Côte d'Azur, fuyant le tourisme de masse. Ce ne fut pas le cas. "Les autres" avaient raison.


Cannes_nuit.jpg

La Croisette la nuit

 

Par contre, ma théorie de choisir la Côte d'Azur en août pour le beau temps s'est révélée justifiée, même si ce fut finalement une petite canicule. Cependant, il paraît qu'il a fait un mois de juillet très moyen sur la Côte.


Les plages sont bondées et assez fascinantes à observer. Aux premiers rangs, les serviettes se touchent toutes. Il n'est même pas possible de trouver un petit passage. Il faut enjamber les corps pour atteindre la mer. Les premiers rangs sont très bien équipés. Ils viennent pour la journée et ont le matériel en conséquence : maxi serviettes de plage, chaises de camping, parasols, glacières, matelas gonflables. Curieusement, ce ne sont pas les familles avec des enfants qui sont installés le plus près possible de la mer. J'ai même vu un homme d'un âge certain avec un lit de camp...


Cannes_plage.jpg

La plage à 20 h, pour le  concours de feu d'artifice. La Russie était alors en compétition.

 

Nous nous baignions en fin d'après-midi, quand il faisait moins chaud. Nous avons eu la surprise de constater à plusieurs reprises, au retour de baignade, que nos serviettes et sacs de plage avaient été discrètement déplacés, par manque de place pour de nouveaux baigneurs. Les plages publiques sont vraiment insuffisantes par rapport au nombre de touristes. Les plages privées, par contre, sont très, très nombreuses. Mais il est dommage que la mer devienne payante.

 

Le matin, par contre, je profitais moi aussi d'une plage privée avec mon Ken, incluse dans le forfait de l'hôtel. C'était la première fois que j'avais acccès à une plage privée (idéologiquement, je suis contre) et j'ai apprécié, vu la foule de l'après-midi.

 

Cependant, il fallut batailler pour accéder à des transats alors que nous avions payé au moment de la réservation (une super promo).  La charmante jeune femme de l'accueil de la plage nous a affirmé d'un ton péremptoire que ce n'était pas parce que nous avions payé pour  deux transats sur une plage privée que nous pouvions en bénéficier ! Je doute que sa théorie soit très légale.  Mais tout s'est arrangé (Ken a agi en conséquence)  et j'ai pu constater que mon Petit Futé disait la vérité sur le charme de l'accueil cannois. Ensuite, pour être honnête, je dois avouer que nous avons bénéficié de matelas idéalement placés.

 

Cannes_hotel.jpg

Mon hôtel, le Gray d'Albion, très près de la mer mais préservé du bruit de la Croisette


Tag(s) : #Un peu de ma vie

Partager cet article

Repost 0