Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Cette semaine, j'ai pu voir la pièce Elles, jouée par l'humoriste Jean-Jacques Vanier et écrite par François Rollin et Jean-Jacques Vanier himself.

 

vanier3.jpg

 

J'ai adoré l'humour de Jean-Jacques Vanier et me suis reconnue (comme beaucoup de femmes mais ce ne sont que des statistiques) dans beaucoup de dialogues. Mon cher et tendre a aussi remarqué des similitudes vu le fou rire vexant pour la scène du rouge à lèvre. J'ai passé 1 h 30 à rire et je suis ressortie du théâtre municipal avec le sourire aux lèvres, en forme pour le week-end.

 

J'ai lu, avec beaucoup de retard et sans avoir vu le film, le livre La Délicatesse de David Foenkinos.


ladelicatesse.jpg

 

Ce livre est un excellent remède contre le cafard. Il se lit rapidement mais m'a laissé beaucoup de souvenirs. J'ai décidé que je  voulais de la délicatesse dans ma vie et apporter de la délicatesse aux autres. Peut-être que la vie sera plus douce.

 

J'ai commencé à regarder les épisodes de la série  danoise The Killing, déjà diffusée sur Arte mais que j'avais manquée.


killing.jpg


Qui a violé et tué Nana Brik Larsen ? A Copenhague, la commissaire Sara Lund, mutée à Stockholm, a très peu de temps pour découvrir le meurtrier de cette jeune femme de 19 ans. Mais alors que l'enquête semble impliquer un politicien en vue, la brigade criminelle voit se multiplier les obstacles.

 

J'ai vu pour l'instant trois épisodes. Les épisodes sont assez longs, 1 heure, ce qui est assez rare pour une série. J'ai accroché dès le début, même en danois sous-titré. L'ambiance est plutôt glauque, la délicatesse totalement absente et l'histoire très dure (j'ai pleuré hier, à son grand plaisir...). De bonnes soirées en perspective ! 


la noire

 

J'ai presque fini L.A. Noire. Je dois avouer que je me déçois. J'ai été rétrogradée deux fois dont une de façon particulièrement humiliante. Le jeu est beaucoup plus difficile que je ne le pensais et j'ai énormément de difficultés à conduire dignement mon véhicule de police. Lui adore les scènes de course-poursuite où je deviens très rapidement d'une vulgarité effroyable.

 

J'ai également vu une exposition A vos aiguilles sur le thème du Charollais-Brionnais. Il fallait créer en tricot, crochet, patchwork, couture ou autre un objet inspiré par le Charollais-Brionnais. Mon ressenti : le Charollais-Brionnais inspire des vaches. Le premier prix a d'ailleurs été décerné à une énorme vache en crochet.

 

J'ai également été admirée une exposition de cartes postales anciennes sur ma ville, organisée par des collectionneurs passionnés. J'ai beaucoup aimé. J'ai pu voir des lieux qui n'existent plus mais dont j'ai entendu parler. J'ai appris également que mon arrière-grand père était certainement passé par ma petite ville, pendant la guerre de 14-18. Jusqu'à 20 000 (20 000 !) soldats transitaient chaque jour, pour aller au front. Une médaille du Sacré-Coeur leur était remis.  Mon arrière-grand père est mort à Verdun avec la médaille du Sacré-Coeur épinglé à son uniforme.



Tag(s) : #Un peu de culture

Partager cet article

Repost 0