Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

rien.jpg

 

Inspiré par Jane Birkin qui n'avait jamais trouvé de parfum lui correspondant, la maison londonienne Miller Harris avec son nez-parfumeur Lynn Harris, créatrice de la marque alternative,  a édité en 2006 une eau de  parfum L'air de rien et une cologne, version allégée de celui-ci, Un petit rien, commercialisée en 2010. Un petit rien fait référence à la chanson mélancolique de Serge Gainsbourg "Ces petits riens". La fragrance est un oriental, aux notes de mousse de chêne, de musc, d'ambre, de néroli tunisien et de vanille. Le flacon comporte des croquis de nymphes et de fleurs réalisés par Jane Birkin. Une crème pour le corps aux extraits de calendula, huile d'amande, vitamine E et huile de jojoba complète maintenant la gamme. Le pot en verre est illustré de dessins de Jane.

 

Une idée cadeau à retenir pour ma belle-mère qui est une inconditionnelle de Jane Birkin, l'adulant aussi bien en tant que chanteuse, actrice ou femme tout court. Pas un repas de famille sans que nous n'ayons droit à l'interprétation passionnée d'une de ses chansons...

 

L'air de rien : 115 € les 100 ml

Un petit rien : 80 € les 50 ml

Crème pour le corps : 65 € les 175 ml

Bougie parfumée : 55 €

En vente au Bon Marché et chez Millerharris

 

Paroles de la chanson Ces petits riens :

 

Mieux vaut n'penser à rien
Que n'pas penser du tout
Rien c'est déjà
Rien c'est déjà beaucoup
On se souvient de rien
Et puisqu'on oublie tout
Rien c'est bien mieux
Rien c'est bien mieux que tout

Mieux vaut n'penser à rien
Que de penser à vous
Ça n'me vaut rien
Ça n'me vaut rien du tout
Comme si de rien
N'était je pense à tous
Ces petits riens
Qui me venaient de vous

Si c'était trois fois rien
Trois fois rien entre nous
Evidemment
Cà ne fait pas beaucoup
Ce sont ces petits riens
Que j'ai mis bout à bout
Ces petits riens
Qui me venaient de vous

Mieux vaut pleurer de rien
Que de rire de tout
Pleurer pour un rien
C'est déjà beaucoup
Mais vous vous n'avez rien
Dans le cœur et j'avoue
Je vous envie
Je vous en veux beaucoup

Ce sont ces petits riens
Qui me venaient de vous
Les voulez-vous ?
Tenez ! Que voulez-vous ?
Moi je ne veux pour rien
Au monde plus rien de vous
Pour être à vous
Faut être à moitié fou.

Tag(s) : #Histoire de parfums

Partager cet article

Repost 0