Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

En lisant la revue Styles, j'ai découvert qu'il existait des parfums exclusifs aux palaces (Park Hyatt, Bristol notamment), créés par Blaise Mautin, un parfumeur autodidacte. Une boutique sensorielle va également ouvrir à l'hôtel Park Hyatt Paris Vendôme. Actuellement, ce palace contemporain propose à sa clientèle les produits d'accueil spécialement créés par le parfumeur. Une quinzaine de parfums sur mesure existent dans différents palaces Park Hyatt, dans le monde entier, avec une interprétation olfactive unique par lieu.

 

Au Bristol, le parfum Le Bristol Paris se trouve dans la boutique du palace et est offert aux clientes de prestige.

 

Ces parfums haut-de-gamme ne se trouvent qu'en fréquentant l'hôtellerie de luxe. Ils sont donc réservés à une clientèle très privilégiée et restent confidentiels de par leur mode de commercialisation. La chambre la plus abordable au Park Hyatt pour la nuit du 31 décembre, certes peut-être pas la moins chère, est à 810 €, la suite est à 2 440 €. Les parfums proposés coûteraient 4 000 €. A ce prix-là, il est sûr que ces parfums restent confidentiels et ne seront jamais portés par la plupart des femmes même passionnées de parfums. La passion a ses limites (budgétaires). Mais il existe beaucoup plus cher dans les parfums : les sur-mesure de Cartier seraient vendus au prix de 60 000 € ! Et ils se vendent... La clientèle est déjà conquise et ses parfums sur-mesure permettent de donner une image à la marque et d'augmenter ainsi les ventes des parfums en parfumerie de masse qui sont accessibles à toutes et à tous, en ayant un peu l'impression d'accéder au rêve. En fait, c'est très cynique.

Tag(s) : #Histoire de parfums

Partager cet article

Repost 0