Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Crazy.jpg

Mon séjour parisien est derrière moi. Dans deux jours, je reprends mon travail qui n'est pas franchement hilarant. Mais j'aurais plein de souvenirs pailletés dans la tête.

 

Finalement, nous avons passé le réveillon de la Saint-Sylvestre au Crazy Horse, ayant déjà mangé la veille au restaurant du Pershing (où j'ai été traumatisé par mon dessert salé, moi qui ne supporte pas le sucré-salé). Nous avons pu changer très facilement nos billets, il suffisait de payer le supplément. Au niveau tenue vestimentaire, il nous a juste été demandé (sur le mode humoristique je tiens à préciser ) de ne pas venir en vêtements de ski. J'ai sorti ma petite robe noire infroissable de ma valise.

 

Nous n'avons vraiment pas regretté notre soirée. Nous étions idéalement placés. Je dois avouer que, contrairement à ce que j'avais précédemment affirmé, j'ai dansé. Et avec plaisir. Le spectacle Désirs était magnifique, les filles du Crazy toutes plus belles les unes que les autres. Par contre, j'ai regretté d'avoir vu des documentaires à la télévision car l'effet de découverte des tableaux était diminué. Le jeu de lumière était impressionnant, sublimant les corps. J'ai particulièrement apprécié Leçon d'érotisme débutant par "Je m'adresse aux femmes, à toutes mes soeurs sans exceptions", prononcée d'une voix rauque et sensuelle.

 

Le réveillon était un cocktail dinatoire. Le champagne (Bollinger) était servi à volonté. Nous avons goûté à plein de mets, sans toujours reconnaitre ce que nous dégustions. Mais c'était très bon. Au dessert, une fontaine de chocolat était à disposition. Très appétissant mais une horreur à manger en public. J'ai largement tâché mon sac à main. Quand je suis rentrée me coucher, j'avais une grosse tâche de chocolat sur la joue gauche... Raffinement...

 

Avant le spectacle, un magicien passait entre les tables faire des tours dont un de cartes assez bluffant. Où était le truc ? Un saxophoniste jouait également. Nous ne nous sommes jamais ennuyés. Avant, pendant et après, tout était parfaitement organisé. Nous avons quitté le cabaret à 2 h pour nous promener sur les Champs-Elysées transformés à cette heure-là en poubelles. Les CRS étaient toujours là mais semblaient plus détendus, souriants même.  Nous sommes ensuite rentrés à notre hôtel où l'ambiance du restaurant était apparemment très chaude. Nous nous sommes même demandés si nous allions pouvoir dormir car le niveau sonore dans les chambres était élevé mais après 3 h, tout s'est soudainement arrêté.

Tag(s) : #Lovely hotels et restaurants

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :