Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

"Tokyo, début des années 1940. Tetsuko, alias "Totto-chan", mène la vie dure à son institutrice qui finit par la renvoyer. Ses parents l'inscrivent alors à Tomoe, petite école éprise de liberté où de vieux wagons font office de salles de classe.

 

Là-bas, l'expérience de la vie est aussi importante que les leçons. Et grâce à un directeur atypique, Totto-chan réapprend à respecter les autres et à s'estimer elle-même. Elle prend goût à l'étude, assume ses échecs et gagne en autonomie, écrit des haïkus et rêve de danser. Elle comprend aussi ce que sont le racisme et l'intolérance, et découvre la guerre.

 

En 1945, Tomoe est détruite par les bombardements. Cependant, en quelques années seulement, cette institution pas comme les autres aura déterminé la vie entière de Tetsuko, aujourd'hui vedette de la télévision japonaise."

 

J'ai dévoré ce livre, édité aux éditions Pocket. La couverture illustrée d'un dessin de Chihiro Iwasaki est craquante. J'ai découvert un Japon différent des idées préconçues, où les enfants sont des enfants comme partout ailleurs. Je ne pensais pas qu'une telle école pouvait exister dans le Japon des années 40. Totto-chan, âgée de 6 ans au début du livre, est fantasque et terriblement attachante.

 

 

Tetsuko est devenue animatrice d'un talk-show quotidien (Le salon de Tetsuko) et est aussi actrice. Cette petite fille différente a donc eu un parcours professionnel plus qu'exemplaire, exceptionnel. Elle s'est toujours demandée ce qu'elle serait devenue sans cette école atypique, destinée aux enfants différents.

 

L'édition originale japonaise est illustrée  par Chihiro Iwasaki (décédée en 1974).

 

 

 

Tag(s) : #Le Pays du Soleil Levant

Partager cet article

Repost 0