Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Image-11.png

 

Je suis une beauty addict. J'aime les cosmétiques, qui sont ma parenthèse de douceur dans ce monde de brutes. Ma salle de bain ressemble à une petite parfumerie. Cependant, ma fin de semaine a été très agitée à cause d'une simple crème de beauté que ma maman a essayée. Je ne pensais pas que les réactions allergiques à un cosmétique pouvaient être extrêmement graves et même devenir une "urgence vitale". Mes habitudes de consommation vont évoluer...

 

Chronologie des évènements :

 

Lundi, ma maman a entamé un échantillon de sérum d'une marque très connue, largement diffusée et ayant une très bonne réputation sur le Net et dans la vraie vie. J'aime beaucoup cette marque qui fait partie de mes préférées depuis de nombreuses années. Cette crème, dont je ne citerai pas le nom, coûte 50 euros.

 

Mardi, elle constate dans la journée que sa peau la tiraille, la brûle. Elle prend un médicament contre l'allergie. La nuit, elle rêve que son visage est tout rouge...

 

Mercredi, au réveil, elle constate qu'effectivement, la peau de son visage est rouge vif, mais vraiment rouge vif. Mon père hurle d'horreur en la voyant. Elle prend rendez-vous en urgence chez son médecin généraliste. Le rendez-vous lui est donné le matin même. Le médecin, en voyant son visage et apprenant la marque de la crème, commente "ces marques qui prétendent être naturelles...". Il lui prescrit un traitement à base de crème à la cortisone.

 

Mercredi soir, elle constate que son visage commence à enfler. Légère panique. Nous partons aux urgences, nous attendant à être mal reçus. Mais elle est immédiatement prise en charge et mise sous perfusion. Le médecin nous demande de revenir vers 11 h du soir pour la ramener chez elle. Il nous informe qu'il faut appeler le Samu ou revenir aux urgences si ma maman ne se sent pas bien. Mon père passe une super nuit à angoisser à côté d'elle, surveillant sa respiration. Par contre, elle, passe une très bonne nuit.

 

Jeudi, en se réveillant, le visage est encore plus enflé. Elle est méconnaissable. Vers 14 h, elle devient aveugle car son visage est tellement boursouflé que ses yeux sont fermés. Mon père la ramène aux urgences où elle est immédiatement hospitalisée, perfusée et surveillée. Elle sortira seulement le lendemain soir des urgences, après plus de 24 h de perfusion et de surveillance.

 

La composition de la crème responsable a déjà été examinée par l'allergologue qui s'est étouffé d'indignation en voyant la liste des ingrédients, beaucoup trop nombreux et, selon ses dires, "trop de conservateurs et pleine d'ingrédients de merde". Toutefois, je dois concéder que cette crème anti-rides a tenu ses promesses. Les rides ont disparu (les yeux et la bouche aussi...).

 

Ma maman doit revoir l'allergologue début février. Mais comme elle sera toujours sous traitement, il ne pourra pas commencer à faire ses tests. Elle doit rappeler les urgences en début de semaine pour donner de ses nouvelles. Si jamais elle recommence à enfler, il faut qu'elle revienne immédiatement aux urgences pour être prise en charge.

 

L'allergologue lui a demandé d'arrêter tous les produits de la marque incriminée (elle a un shampooing). Il faut qu'elle se lave pendant quelques temps uniquement au savon de Marseille. Dorénavant, elle ne pourra plus qu'utiliser des produits sans parfum. Il lui a été demandé de n'acheter ses crèmes qu'en pharmacie...

 

Tag(s) : #Un peu de ma vie

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :